Vive La France!

Dossier – 14 juillet :
La fête nationale ne célèbre pas la prise de la Bastille !
http://www.legrandjournal.com.mx/2016/07/14-juillet-la-fete-nationale-ne-celebre-pas-la-prise-de-la-bastille/

Si le 14 juillet est une date connue de tous, son origine et son histoire sont souvent méconnues. Mais d’où vient donc la fête nationale française, son défilé, ses feux d’artifice et ses bals ? La date du 14 juillet comme date de fête nationale fut longtemps contestée et l’on ne commémore pas, comme on le croit souvent la prise de la Bastille en 1789.

Le 14 juillet 2016 est arrivé et avec lui son défilé militaire, ses bals populaires, et les incontournables feux d’artifice qui vont fleurir dans toute la France. Chaque année, la date du 14  juillet marque la fête nationale française et symbolise, à sa façon, la véritable entrée dans l’été et les vacances scolaires. Si les réjouissances organisées un peu partout dans l’Hexagone apparaissent aujourd’hui comme une évidence, leur origine et leur histoire sont complexe et souvent étonnantes.

La date du 14 juillet comme date de fête nationale fut longtemps contestée et l’on ne commémore pas, comme on le croit souvent la prise de la Bastille en 1789… Alors que célèbre-t-on exactement le 14 juillet ? Qu’est-ce que la Fête de la Fédération ? Quelles sont les traditions liées à la Fête nationale ? Comment ce jour férié s’est-il imposé ? Comment le défilé militaire, les bals populaires ou les feux d’artifice sont devenus des moments essentiels de cette journée ? Voici les réponses aux principales questions qui se posent sur le 14 juillet.

Le 14 juillet 1789

Le 14 juillet 1789 est dans tous les esprits quand on évoque la Fête nationale. Cet été là, une grande agitation règne à Paris. Face au mécontentement populaire, le roi a réuni les Etats généraux, une assemblée des représentants de la noblesse, du clergé et du tiers-état. Ces derniers demandent une réforme profonde des institutions et, le 9 juillet, se proclament Assemblée nationale constituante. L’initiative inquiète le roi qui fait venir en secret des régiments suisses et allemands à proximité de Versailles.

La rumeur court bientôt que les troupes royales se préparent à entrer dans Paris pour arrêter les députés. Le 12 juillet, un orateur harangue la foule qu’il appelle à réagir : c’est Camille Desmoulins, monté sur un tonneau, qui annonce une « Saint Barthélemy des patriotes ».

Responder

Introduce tus datos o haz clic en un icono para iniciar sesión:

Logo de WordPress.com

Estás comentando usando tu cuenta de WordPress.com. Cerrar sesión / Cambiar )

Imagen de Twitter

Estás comentando usando tu cuenta de Twitter. Cerrar sesión / Cambiar )

Foto de Facebook

Estás comentando usando tu cuenta de Facebook. Cerrar sesión / Cambiar )

Google+ photo

Estás comentando usando tu cuenta de Google+. Cerrar sesión / Cambiar )

Conectando a %s